Réseau CourtaPro.ch

Le guide pratique du développement personnel et de la réalisation de soi

Mon-developpement-personnel.ch

Accueil Accueil
Site: Tout-simplement Site: Tout-simplement
Le développement personnel > Le développement personnel >
1- Evoluer vers le simple > 1- Evoluer vers le simple >
2- Evoluer vers l'authenticité > 2- Evoluer vers l'authenticité >
3- En quête de l'Ultime > 3- En quête de l'Ultime >
4- Désir d'infini > 4- Désir d'infini >
5- L'Homme à la Barre > 5- L'Homme à la Barre >
6- Vivre plus heureux > 6- Vivre plus heureux >
Ma carte du monde > Ma carte du monde >
Téléchargez nos guides



 

Ce texte vous intéresse ?
Il est contenu dans le guide gratuit: "Évoluer vers l'authenticité "

Accepter que je ne sois pas ce que je sais

Il y a quelques mois, j’ai suivi un cours de droit donné par un avocat. J’intervins à plusieurs reprises en posant des questions ou en faisant des remarques. A la pause, le prof vint vers moi et me demanda si j’étais juriste. « Non j’administre des sociétés et le droit que je connais, je l’ai appris tout seul … par la pratique et la lecture » Malaise chez ce prof. Je lui dis alors qu’avant j’avais exploité une épicerie et qu’avant encore j’avais été diacre. Le malaise augmenta.

Pourquoi ? Parce que pour lui, l’identité d’un homme se définit par le métier et j’imagine … encore plus par les diplômes et les connaissances acquises durant ses études. Lui … EST … avocat. Moi … il ne savait pas ce que j’étais !!! Il n’arrivait pas à me mettre dans une petite boîte bien étiquetée et … surtout connue … et reconnue. J’aime beaucoup ce genre de situations, je m’en amuse et j’en joue parfois

Quand le savoir donne un statut

Il m’est arrivé, il y a quelques années, de m’inscrire à un séminaire d’une demi-journée … fort coûteux … sur le nouveau droit de la Sàrl. De part mon activité de consultant en création d’entreprises … et en particuliers de Sàrl, je me devais de me tenir au courant de ce changement important de loi qui allait entrer en vigueur dans quelques mois.

Magnifique accueil dans un cadre prestigieux, chacun avait son badge à son nom et recevait un beau classeur de documentation.

Cela commençait bien. Le président de la séance présenta trois avocats de la place de Genève, des spécialistes du droit des sociétés. Super ! Très rapidement … le temps étant compté, nous nous retrouvâmes dans des ateliers avec un des avocats, puis 20 minutes plus tard on changeait. Une belle mécanique bien huilée.  Seul petit problème: le spécialiste avait 20 minutes pour passer 30 à 50 slides … ne faisait que lire le texte sur l’écran, texte que j’avais dans mon classeur. Impossible de poser des questions pour mieux comprendre. En un peu plus d’une heure, on me bombarda d’informations sans me donner la clé de compréhension pour les prioriser, les intégrer dans ma pratique.

Je ressentis alors deux choses … au moment où je quittai cette honorable assemblée d’avocats, de chefs d’entreprises, de cadres, de consultants se déplaçant avec un plaisir non dissimulé vers l’apéritif:

1. Moi qui pensais bien connaître le droit de la Sàrl de par ma pratique, je n’y comprenais plus grand chose. Je repartais avec plus de questions que quand j’étais arrivé. J’avais la pénible impression de ne pas être à ma place … de n’être pas grand chose.

2.Tout le monde paraissait enchanté de la prestations de ces avocats. Je ne pouvais, pour ma part, m’empêcher de penser qu’une secrétaire sachant bien lire aurait tout aussi bien fait l’affaire.

Ces trois messieurs savaient et le montraient avec brio … mais face à un sujet complexe … ils n’ont pas su transmettre l’information essentielle, celle qui oriente un pratique, qui priorise ce qui est important et ce qui est accessoire. Ils focalisaient sur des finesses, des nouveautés du droit. Pour moi, ils sont passés à côté de l’essentiel: me communiquer une information utilisable. Je m’empressai d’oublier tout cela.

L’être que je suis ne se réduit pas à ce que je sais

J’ai un diplôme de maturité fédérale, mais ce que j’y ai appris ne m’est pour ainsi dire plus d’aucune utilité … si ce n’est de m’avoir appris à étudier … seul.

J’ai un diplôme de vente et de management, mais je ne suis plus ni vendeur, ni manager.

J’ai un diplôme de formation théologique et un diplôme de diacre, mais je ne suis plus diacre.

Ce que je fais comme activité depuis plusieurs années n’a rien à voir avec les études que j’ai entreprises.

Je ne suis pas ce que j’ai appris. Je ne suis pas ce que je sais. Ce que je sais m’aide à être … mais mon être n’est pas la somme des savoirs que j’ai accumulés.

Je ne suis pas ce que je sais, mais alors qui suis-je ?
 

 
< Précédent   Suivant >
La réalisation de soi


Nouveau site:
Tout-simplement.swiss
En chemin vers l'essentiel ... tout simplement !
Des textes et des vidéos !

Mieux se connaître pour réussir sa vie
Tous nous cherchons le bonheur au sein des tracas de la vie, de ses exigences, des attentes des autres.
Pourtant, une existence humaine se construit année après année. Des buts sont nécessaires, ainsi qu'un chemin possible pour atteindre la réalisation de soi.
Voici quatre guides (e-books en téléchargement gratuit) pour vous accompagner dans votre développement personnel:
1. Évoluer vers le simple : Comment gérer ses ressources, ses biens extérieurs
2. Évoluer vers l'authenticité : Comment prendre contact avec son être profond
3. En quête de l'Ultime : Comment traverser la crise qui ébranle nos fondations
4. Désir d'infini : Comment s'ouvrir à la plénitude et se dépasser


Thierry Feller

Consultez mon profil
Ce qu'ils en disent :-)

Image Active


Pseudo: thierry.feller